SERVIR VERITABLEMENT JESUS

Servante engagée de l’église catholique romaine, je fus. Croyant qu’après les anges de Dieu c’était  moi qui suivais. Car régulièrement à l’église, et ayant reçu en plus du baptême, la 1ère communion et la confirmation, je pensais revêtir le Christ dans sa plénitude. Mais la rencontre d’une jeune fille en classe de 4ème, vint remettre en cause tout mon paradis imaginaire lorsqu’elle me demanda de donner ma vie à Christ. Je me posai alors une seule question  à cet instant précis: alors ce ne serait pas le vrai Christ que je sers depuis longtemps ?

Dans l’objectif de chasser les idées de ma tête, je m’engageais encore plus à l’église qui se vouait plus aux cultes superstitieux qu’à la parole de Dieu. Invitée pour une seconde fois à l’édition des Changeurs de Vie pour Christ en février 2007, j’ai été touchée par la parole de Dieu comprenant ainsi qu’il y avait encore plusieurs choses qui me séparaient de Dieu à l’instar de l’idolâtrie et l’ignorance de la parole de Dieu car ignorer les saintes écritures c’est ignorer Dieu lui-même. Dès ce jour j’ai donné ma vie à Christ mais comme l’enfant prodigue (Luc 15 :11-24), je suis allée m’amuser avec les dons de Dieu au profit des choses du monde ;  la mode, le mensonge et d’autres comportements qui ne glorifiaient pas le nom de Dieu.

Mais par sa grâce, rien de mal ne m’est arrivée pendant tout ce temps. C’est encore après mon baccalauréat en 2008 que je revins vers Dieu en disant : « Père j’ai péché contre toi et contre le ciel je ne mérite plus être appelé ton enfant ». Lui à son tour s’écria : « Réjouissez- vous avec moi, car je l’ai retrouvée, ma brebis qui était perdue » (Luc 15 :6). C’est ainsi que jusqu’à ce jour, grâce aux enseignements que je reçois, j’essaie de vivre comme Jésus me demande et non comme les hommes veulent et je continue à bénir l’Éternel, aussi tous ceux qu’il a suscité pour faire de moi ce que je suis aujourd’hui : un enfant de Dieu.

C’est pourquoi jeune homme, jeune fille, je t’invite à faire un examen de conscience en t’inspirant de ma question : est-ce le vrai Christ que je sers ? Si oui qu’il continue à te combler de sa grâce mais si non cherches-le avant qu’il ne se fasse tard (Ecclésiaste 11 :9-10), donne lui ta vie et sers-le de tout ton cœur et il s’occupera du reste (Mat 6 :33) car choisir Jésus, c’est opter pour un bonheur infini et une joie éternelle. Penses-y !

BELLE Françoise         

 

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site