BLAGUES CHRETIENNES

Les blagues sur cette page ont été trouvées un peu partout sur internet. Si vous êtes l'auteur d'un de ces textes et que vous désirez en garder la propriété exclusive, s.v.p. nous envoyer le texte en question. Merci à l'humour protestant et Voxdei pour leur contribution.

Le péché d'Adam : définition brève : une pomme, deux poires, et... beaucoup de pépins...

Un jeune garçon vient d'être reçu au permis de conduire. Il va trouver son père, ancien d'une église locale, pour lui demander l'autorisation d'utiliser la voiture familiale. - Passe ton Bac, étudie ta Bible, fais-toi couper les cheveux, et tu auras la voiture, répond le père. Le jeune homme obtient son Bac, étudie sa Bible puis revient à la charge : - Bien ! dit le père. Il ne te reste plus qu'à te faire couper les cheveux ! - Mais, répond le jeune, dans la Bible, Samson, Moïse et même Jésus avaient tous les cheveux longs ! - Oui ? Et ils se déplaçaient toujours à pied !

Une petite fille raconte les noces de Cana... "Et c'est alors qu'à la vue de notre Seigneur Jésus, l'eau fut émue, intimidée, troublée devant tant d'honneur de se trouver face au Messie, elle rougit et se transforma en vin..."

Sur le seuil de l'église, était assis un pauvre homme qui vivait d'aumônes. -"N'as-tu pas honte ? lui cria le pasteur. Il y a un mois, tu étais aveugle et aujourd'hui, te voici manchot !" -"Ne te mets pas en colère, mon frère, mais réjouis-toi plutôt du miracle ! Par la grâce de Dieu, j'ai en effet recouvré la vue et j'en ai eu une telle émotion que les bras m'en sont tombés !

Il y a toujours plus de plaisir à donner qu'à recevoir dit Jésus... C'est aussi la maxime des boxeurs...

En Afrique, un ancien cannibale lit sa Bible. Un Européen de passage en vacances, se moque de lui et lui dit : -"Mon pauvre vieux, ce n'est pas comme cela que votre pays s'en sortira, vous êtes en retard, cela fait longtemps qu'on ne croit plus à ses sornettes en Europe, ce livre est périmé..." -"Eh bien, monsieur, si ce Livre n'avait pas été ici, il y a bien longtemps que vous auriez été mangé !..."

Un homme en guerre contre Dieu monte au sommet de la plus haute montagne qu'il trouve. Puis il se met à l'apostropher... "Eh, Dieu ?" "Oui ?" "Qu'est-ce que c'est pour toi un million d'années ?" "Bah, même pas une seconde" répond Dieu."Ah ? Et qu'est-ce que c'est pour toi un million de dollars ?" "Bof... À peine plus d'un dollar !" "Bon, dit l'homme, donne-moi un million alors !" "Oui, oui, attends une seconde..." dit Dieu.

C'est un petit ange qui emporte du bout de ses doigts, en courant, un petit nuage, tout tremblotant... Les autres anges présents lui demandent le pourquoi d'une telle chose... et lui de répondre : -"Excusez-moi, je suis pressé, je n'ai pas le temps de parler, il y a ce petit nuage qui m'a demandé d'aller faire pluie-pluie !".

La faculté unique du chrétien ? Être "affranchi" sans être "timbré" pour autant.

Sur le pont d'un bateau qui l'amenait en Amérique, l'évangéliste John Wesley se trouva face à des étudiants un peu éméchés qui se moquèrent de lui et lui dirent : -"Vous connaissez la nouvelle, monsieur Wesley ?" -"Laquelle ?" -"Satan est mort !" Et Wesley de leur répondre : "Toutes mes condoléances, vous voilà donc orphelins !"

Un homme, très, très riche prie chaque jour, demandant à Dieu de bénir les malheureux, les pauvres, etc. "Bénis les pauvres, Seigneur, aide-les, exauce leurs prières, mon Dieu, donne-leur à manger..." Soudain, un jour, alors qu'il était en train de prier, son plus jeune fils s'approche de lui et lui dit : -"J'aimerais bien avoir tout ton argent, papa !" -"Pourquoi cela ?" -"Bien, pour que tu sois heureux ! Cela me permettrait d'exaucer tes prières !"

Cela se passe aux portes du paradis. L'apôtre Pierre, la barbe blanche, bien peignée, attend patiemment les clients... Arrive un homme. -"Que faisiez-vous sur terre ?" lui demande Pierre -"J'étais paysan !" -"Très bien, entrez par la porte de droite ! Et vous ?" dit l'apôtre s'intéressant à un autre qui arrivait. -"J'étais employé de bureau !" -"Porte de droite ! Et vous ?" -"Moi ? J'étais médecin !" -"Ah, très bien, prenez la porte gauche !" -"Pourquoi ?" -"C'est l'entrée des fournisseurs !".

Quel est le comble du violoniste évangélique ? -"Essayer de convertir l'âme de son violon".

Un vieil homme approche un jeune étranger dans le bureau de poste et lui demande : "Monsieur, est-ce que vous adresseriez cette carte postale pour moi ?" L'homme répond avec plaisir et il écrit une courte note que le vieil homme lui dicte. "Puis-je faire autre chose pour vous ?" demande l'étranger. Le vieil homme réfléchit quelques instants et il lui dit : "Oui, vous pourriez ajouter à la fin cette note : excusez-moi s'il vous plaît pour l'écriture si peu soignée !"

À la sortie de l'église, sur le trottoir, un gamin vient de voir passer le cortège d'un mariage... Alors, il déclare : "Elle n'est pas idiote la mariée, elle entre avec un vieux... et elle en sort avec un jeune..."

Une jeune fille présente son fiancé à ses parents. Après le dîner, son père invite le jeune homme à bavarder avec lui dans son bureau. - Alors, quels sont vos projets ? - Je suis étudiant en théologie. - Parfait, mais qu'avez-vous l'intention de faire pour offrir à ma fille un foyer accueillant ? - J'étudierai la Parole de Dieu et Dieu pourvoira à tous nos besoins. - Et comment élèverez-vous vos enfants.- Dieu y pourvoira. Un peu plus tard, la mère de la jeune fille demande à son mari : - Alors, comment cela s'est-il passé ? - Il n'a ni travail, ni argent, mais je crois bien qu'il me prend pour Dieu.

Un jeune prédicateur monte, tête haute, fier et imbu de lui-même, sur l'estrade. Il se lance alors dans sa prédication, se dégonfle de plus en plus, pour finir, livide par quitter l'estrade, tête basse et traînant les pieds. Un vieux prédicateur, assis dans la salle, lui attrape la chemise au passage et lui lance : "Si vous étiez monté comme vous êtes descendu, vous seriez descendu comme vous y êtes monté !"

Un missionnaire s'était perdu dans le désert. Quelques temps plus tard, décrivant son épreuve à des amis, il raconta comment, pris de désespoir, il s'était mis à genoux et avait imploré Dieu de venir à son aide. Et Dieu a-t-il exaucé votre prière ? Non ! Avant qu'il ne pût le faire, un explorateur est passé et m'a montré le chemin !

Dans un avion, l'hôtesse annonce au microphone : -"Chers passagers, notre pilote nous demande si, dans l'ensemble des passagers, l'un d'entre vous serait un chrétien fervent ?" Le pasteur Müller qui, ce jour-là, se rendait en mission, fier de pouvoir témoigner de sa foi, lève la main et répond ainsi à l'appel. -"Vous avez vraiment une foi forte, sans faille ? C'est sûr ?" -"Aucun problème, madame !" -"Bravo ! Car nous étions en soucis... l'avion est en feu, et il nous manque un parachute...!"

Dans une petite localité, le pasteur a fait afficher l'avis suivant sur la porte de l'église : "Ce matin, à 8h30, notre honorable frère John Miller, nous a quitté pour le Paradis..." Le soir, une main inconnue avait ajouté : "Ici, Paradis -STOP- 19h00 - John Miller toujours pas arrivé -STOP- Sommes inquiets -STOP-

Un missionnaire effrayé, poursuivi par un lion affamé se précipite dans un arbre pour sauver sa vie. Avec ferveur, il prie: "Seigneur, donne des sentiments chrétiens à ce lion". "Seigneur, merci pour ce repas", dit le lion.

Deux gamins du village regardent attentivement le pasteur qui répare le portail de sa maison. Le pasteur, ému, leur dit : "C'est très bien, mes enfants, d'observer comment on travaille de ses mains. Vous savez d'ailleurs que Jésus a pratiqué pendant la majeure partie de sa vie le métier de charpentier." -"Ce n'est pas çà du tout," répond un des deux gosses, "on attend juste pour savoir ce que dit un pasteur quand il se tape sur les doigts avec le marteau !"

Un jeune pasteur va voir un de ses confrères et lui demande : "Mon frère, comment doit être un bon sermon ?" -"Un bon sermon," lui répondit-il, "doit avoir un bon commencement et une bonne fin. Puis tu fais en sorte que le commencement et la fin soient le plus rapproché possible !"

À l'occasion de son premier culte, un jeune pasteur arrive devant son auditoire, tout tremblant. Il est tellement ému qu'il bégaie... -"Mes mes a-a-amis, qquuannd je sssuuuis arrivé toutout à l'heure, Dieu et et et moi, saaaavions ce queeueue nous aaallions diiire !! Mais mais mais voilàlà, maintenant, Didieu seul lele sait !!!"

Sortie du culte, un dimanche matin... -"Ah ! Monsieur le pasteur, formidable votre sermon, formidable ! Vous avez parlé de façon magnifique !" -"Hélas, je le sais ma sœur, le diable me l'a déjà dit..."

Sortie de culte, un dimanche matin, après un sermon particulièrement long et... ennuyeux. Le pasteur : "Dites, ma sœur, votre mari ne se sentait pas bien tout à l'heure quand il a sorti au milieu du sermon ?" -"Non excusez-le, monsieur le pasteur, il est simplement somnambule !"

Un affreux avare est en train de mourir... Il appelle le pasteur pour obtenir de lui quelque parole exhortante qui l'aidera à passer le cap difficile du "grand saut"... -"Ah, monsieur le pasteur, j'ai travaillé tellement durement toute ma vie pour obtenir tout ce que j'ai, cela me fait mal de laisser tout ça ici, si seulement je pouvais amener tout mon or avec moi...!" Le pasteur, un peu sec mais réaliste, de lui répondre : "Pas la peine, là où vous risquez d'aller, il fondrait..."

"Monsieur le pasteur, dit un riche milliardaire à l'agonie, je n'ai pas été un chrétien exemplaire, mais si je lègue à l'église cent millions de dollars, pensez-vous que je pourrais entrer au Paradis ?" -"Je ne voudrais pas vous donner de fausses joies, ni une assurance démesurée, mais la chose vaut certainement la peine d'être étudiée de près et d'être essayée..." répond le pasteur.

Après une croisade d'évangélisation, les trois pasteurs discutaient ensemble de leurs résultats respectifs. Le pasteur méthodiste dit : -la croisade a bien fonctionné pour nous ! Nous avons gagné quatre nouvelles familles. Le pasteur baptiste lui répond : -nous avons fait mieux que cela ! Nous avons gagné six nouvelles familles. Le pasteur presbytérien ajoute : -bien, nous avons fait encore mieux que vous deux ensemble. Nous nous sommes débarrassés de nos dix familles qui créaient des problèmes.

Un samedi, le nouveau pasteur de l'église décida d'aller visiter ses paroissiens. Tout allait bien jusqu'au moment où il arriva à une maison. Les lumières étaient allumées et il était évident que quelqu'un était là, mais il n'y avait pas de réponse, malgré les nombreuses tentatives du pasteur. Finalement, il décide de laisser sa carte de visite avec une référence de verset à l'endos : Apocalypse 3:20. Le lendemain, après le culte, alors qu'il comptait l'offrande il trouva sa carte avec une note au bas de la référence qu'il avait écrite : Genèse 3:10... Apocalypse 3:20 : " Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi." Genèse 3 " J'ai entendu ta voix dans le jardin, et j'ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché."

Un navire fait naufrage en pleine mer et seulement deux hommes arrivent à rejoindre une île déserte. Le premier se met aussitôt à hurler : -nous allons mourir, il n'y a pas de nourriture et pas d'eau. Nous allons mourir ! Le second est assis paisiblement contre un palmier. Cela rend l'autre encore plus dingue. -Cela ne te fait rien de savoir que nous allons mourir ? -Je gagne 100 000$ par semaine, lui répond le second, nous n'allons pas mourir ! -Nous sommes sur une île déserte, comment ton argent peut-il nous aider ? -Je gagne 100 000$ par semaine et je donne 10% à l'église. Mon pasteur va me retrouver !

Une jeune femme avec des tendances très libérales explique à sa classe de petits enfants qu'elle est athée. Puis elle demande aux élèves s'il y en a qui sont athées comme elle. Ne sachant pas vraiment ce que cela signifiait et voulant plaire à leur professeur, toutes les mains se lèvent dans les airs. Lucie, était la seule exception. Son professeur lui demande alors pourquoi. -Je suis chrétienne ! Dit-elle. Le professeur visiblement incommodé lui demande pourquoi elle est chrétienne. La petite fille répond : -parce que mes parents sont chrétiens ! Le professeur lui réplique : -alors si tes parents étaient des imbéciles, tu le serais aussi ? La petite fait une pause puis répond : -non, dans ce cas là, je serais sûrement athée !

Un dimanche, une dame avait invité des personnes pour le repas du midi. Elle se tourne vers sa fille de 6 ans pour que cette dernière dise la prière de bénédiction. -Je ne sais pas quoi dire, répond la jeune enfant. -C'est simple, répète ce que maman dit d'habitude. La petite fille courbe la tête, se joint les mains, puis lance : -Seigneur, pourquoi ai-je invité tant de gens ?

Une vieille dame était reconnue pour sa foi et son témoignage légendaire. Elle se tenait devant sa porte et criait : -Béni soit le Seigneur ! Cela mettait en colère son voisin athée qui lui répondait : -Dieu n'existe pas, voyons ! Des temps difficiles arrivèrent et la vieille dame disait de plus belle -Béni soit le Seigneur ! Dieu, envoie-moi de la nourriture. J'ai besoin de manger ! Le lendemain matin, elle trouva un gros sac d'épicerie sur le pas de sa porte. -Béni soit le Seigneur ! s'écria-t-elle. Son voisin s'empressa de répondre : -ha ! ha ! ha ! je vous avais dit que Dieu n'existait pas. Ce n'est pas le Seigneur qui vous a donné ce sac, c'est moi. La vieille dame s'écria de plus belle -Béni soit le Seigneur ! Il ne m'a pas simplement envoyé de la nourriture. C'est de diable qui l'a payé. -Béni soit le Seigneur !

Un dimanche matin dans une petite église de campagne, alors que la salle est bondée, le Diable décide de faire une petite visite. Les portes s'ouvrent violemment, un nuage noir pénètre à l'intérieur avec Satan au milieu. Tout le monde se sauve en courant par les portes et les fenêtres, excepté deux personnes : le pasteur et un vieux fermier. Le diable pointe le pasteur et dit : -Je peux comprendre que vous n'ayez pas peur de moi car je suis dans la Maison de Dieu et vous prêchez contre moi à toutes les semaines. Mais vous, se tournant vers le vieux fermier, pourquoi n'êtes-vous pas effrayé comme les autres ? Le fermier se gratte la tête et répond : -Comment ? Vous ne me reconnaissez pas ? J'ai été marié à votre fille pendant 36 ans !

Un pasteur arrive au ciel et se tient en ligne avant de passer devant le Seigneur. Tout prêt de lui se tient un homme insolite vêtu de cuir et portant des verres fumés. -Qui es-tu ? demande Dieu. -Je suis Jean Noiraud, chauffeur de taxi à New-York. -C'est bien, lui répond Dieu. Prends cette robe de fin lin et cette couronne d'or. Le chauffeur de taxi entre au ciel. Puis viens le tour du pasteur. -Je suis le Révérend Joseph Blanchard, pasteur senior durant les quarante trois dernières années. -C'est bien, dit Dieu. Entre avec cette robe de coton et cette couronne de carton. -Une minute, dit le révérend, ce chauffeur de taxi a eu une robe de fin lin et une couronne d'or... -Ici, dit Dieu, nous fonctionnons selon les résultats. Pendant tes sermons, les gens dormaient. Pendant qu'il conduisait, les gens priaient.

Après le culte, un jeune garçon va voir le pasteur. Il lui promet : -quand je serai grand, je vous donnerai de l'argent. -Bien merci, dit le pasteur. Mais pourquoi cela ? -C'est parce que mon père dit toujours que vous êtes le plus pauvre prédicateur que nous n'ayons jamais eu !

Un noir nouveau converti cherche à se joindre à une des églises de sa région, mais la politique de ségrégation de ces dernières l'empêche de s'y joindre. Ce dernier exprime à Dieu dans une prière qu'il a bien voulu faire sa volonté mais qu'il n'a pu y entrer, et le Seigneur de lui répondre : Je n'y pas pu y entrer non plus !

C'était un pasteur morose et un rabbin juif toujours content qui prenaient une marche ensemble. Le rabbin était en constante admiration devant tout ce qu'il voyait autour de lui. Le pasteur, malheureusement, ne savait que se plaindre et grogner. Le rabbin s'écriait : "Quelle merveilleuse journée d'automne ! Quelle température merveilleuse ! Béni soit l'Éternel !" Le pasteur répliquait : "L'humidité me donne les rhumatismes et l'hiver s'en vient...!" Tous les deux passent devant un grand verger. "Regardez, dit le rabbin, ces superbes pommiers ! Et cette pomme ! Ces merveilleuses couleurs d'or et de rubis ! Béni soit l'Éternel !" Le pasteur marmonne : "Votre stupide pomme est à moitié verte." Le rabbin croque dans sa pomme. "Quelle saveur exquise ! Goûtez-en une pasteur, et dites-moi si ça ne vous donne pas le goût de bénir l'Éternel!" Le pasteur ramasse une pomme, croque dedans, et recrache la bouchée en s'étouffant. "Pouahh ! Ces pommes sont piquées des vers !" Soudain, un petit oiseau vole au-dessus du rabbin et lui laisse un... "petit cadeau" sur son chapeau. Le pasteur rit dans sa barbe et se dit : "Nous allons voir maintenant s'il a encore le goût de bénir l'Éternel !" Le rabbin regarde l'oiseau s'éloigner, retire son chapeau, contemple pendant une ou deux secondes la tache laissée sur son chapeau par le "cadeau", puis s'exclame : "Béni soit l'Éternel ! Il n'a pas donné d'ailes aux éléphants !"

Un vieux pasteur est sur son lit de mort, à l'agonie. Il sent tout à coup l'arôme de ses biscuits favoris aux pépites de chocolat montant par les escaliers. Il ramasse le peu de forces qu'il lui reste et arrive à se lever péniblement de son lit. Se tenant par le mur, il titube le long de la chambre et arrive jusqu'aux escaliers. S'agrippant à la rampe il descend lentement une marche à la fois. Arrivé près de la cuisine, la senteur merveilleuse de centaines de biscuits le transporte dans un autre univers. Était-il rendu au ciel, ou était-ce un acte d'amour inconditionnel de son épouse pour qu'il quitte ce monde en homme heureux ? D'un dernier effort, il rampe jusqu'à la table, s'agenouille tout en salivant déjà abondamment. Alors qu'il étendait le bras pour prendre un de ces merveilleux biscuits, sa main fut soudainement frappée d'un coup de spatule venant de son épouse qui dit : "N'y touche pas, ils sont pour les funérailles !"

Une famille chrétienne était partie en vacances au chalet pendant la fin de semaine. Durant la nuit, un voleur s'introduit par la fenêtre. Arrivé dans le salon, il vit un merveilleux téléviseur et au moment où il allait s'en emparer, une voix se fit entendre "Jésus te regarde !" Le voleur fut surpris et ne sachant que faire, décida de rebrousser chemin. Au même instant, la voix répéta : "Jésus te regarde !" De grosses sueurs coulaient du front du bandit, alors qu'il était paralysé de peur. "Jésus te regarde !" se fit entendre une troisième fois. Il remarqua que le son venait d'un coin de la pièce où une cage était accrochée. Il s'approcha et vit un beau perroquet. Il lui demanda, "Est-ce toi qui as dit : Jésus te regarde !" "Oui" dit le perroquet. "Ouf" répondit le voleur, "je pensais bien me faire attraper. Dis-moi, quel est ton nom ?" "Coco" répondit le perroquet. "Coco ? Quel nom imbécile pour un perroquet ! Quel idiot t'a appelé ainsi ?" Le perroquet répliqua : "le même idiot qui a appelé son grand et féroce chien Rottweiller Jésus".

Un vieux pasteur était sur son lit de mort. Il envoya un message à son médecin et à son avocat, tous les deux membres de son église, pour qu'ils viennent à sa maison. Quand ils arrivèrent, ils allèrent rapidement dans sa chambre et alors qu'ils entraient, le pasteur leur fit signe de s'asseoir de chaque côté de son lit. Le pasteur prit leurs mains et sourit en fixant le plafond. Pour un moment, personne ne dit rien. Le médecin et l'avocat furent tous deux touchés et flattés que le pasteur leur demande d'être avec lui pendant ses derniers moments. Mais ils étaient surpris que le pasteur ne leur aie jamais donné aucun signe qu'il les aimait. Ils se souvenaient tous deux de ses nombreux sermons interminables et inconfortables au sujet de l'avarice, de la convoitise et de l'envie qui les faisaient se tortiller sur leurs chaises. Finalement, le médecin demanda "Pasteur, pourquoi nous avez-vous demandé de venir ?" Le vieux pasteur ramassa ses dernières énergies et dit d'une faible voix : "Jésus est mort entre deux brigands... et c'est de cette manière que je veux partir."

Une pièce d'un euro et un billet de 50 euros se présentent devant l'apôtre Pierre. La pièce demande, implorante : " S'il-vous-plaît puis-je entrer ? - Mais bien sur, ma fille, entre donc. - Et moi, mon père, puis-je également entrer ? demanda le billet. - Oh toi, rétorque l'apôtre, bon, hum, hum, allez, oui, tu peux entrer mais je ne peux pas dire que l'on t'ait beaucoup vu au culte durant ta courte vie !

Le 6eme jour, Dieu créa l'homme à son image. Aussitôt que celui-ci eut la possibilité de parler, il interrogea son créateur en disant : "Dieu, pourquoi m'as-tu créé en dernier ?" Le Seigneur lui répondit : "C'est pour qu'au moment où tu seras enflé d'orgueil, on puisse te rappeler que le moustique est arrivé avant toi."

Un pasteur à la retraite décide d'acheter une vieille ferme à la campagne. Cette ferme était en très mauvais état, les bâtiments étaient délabrés, la tuyauterie et l'électricité étaient à refaire, les terrains se trouvaient en piteux état. Il se mit à la tâche vaillamment, jour après jour. Au bout d'un mois, il était découragé par l'ampleur du travail qu'il restait à compléter, mais il continua sans relâche son travail. Au bout de deux ans, enfin il avait touché le but. La ferme était redevenue un endroit agréable à vivre et à regarder. Un de ses anciens paroissiens, qui était aussi un proche voisin, décida de lui rendre visite et il fut extrêmement surpris de constater à quel point la ferme était bien entretenue. Il s'exclama, "Pasteur, c'est formidable ce que Dieu et vous avez accompli !" Le pasteur répondit, "Oui en effet, mais vous auriez dû voir ce que cela avait l'air quand c'était seulement Dieu qui s'en occupait..."

Une dame est allée voir son pasteur pour lui dire la chose suivante, "pasteur, je crois avoir un don, le don de critiquer". Le pasteur lui répondit : "quel texte de la Bible nous parle de la manière de faire fructifier nos dons ?" La dame dit fièrement, "la parabole des talents dans l'évangile de Matthieu au chapitre 25". "Et", repris le pasteur, "qu'à fait celui qui n'avait reçu qu'un seul talent ?" "Il est allé cacher son talent dans la terre", répondit la dame. Le pasteur conclut, "et toi, fais de même".

Un jeune chrétien se rend coupable d'un délit. Arrivé devant le juge, il essaie tant bien que mal d'expliquer la situation : "Vous savez monsieur le juge, ce n'est pas de ma faute, le nouvel homme en moi désire faire le bien, mais c'est mon ancienne nature, le vieil homme en moi qui a commis cette faute." "Ah, bon ?" répond le juge, "je vois." "Puisque c'est votre vieil homme qui a commis ce délit, je le condamne à 30 jours de prison. Et puisque votre nouvel homme a aussi été complice, je le condamne lui aussi à 30 jours de prison."

 

 

 

118 votes. Moyenne 2.63 sur 5.

Commentaires (5)

1. nguessan (site web) 24/12/2014

');return false;" rel="nofollow" title="Link">Image[image][/image][b][/b]

2. HECHILI Félix 29/01/2013

Mieux vaut avoir une bonne réputation que de grandes richesses. L'estime des autres est préférable à l'or et à l'argent.

3. Simon Laberge (site web) 01/08/2011

Très bonnes blagues ! Un des meilleurs sites de blagues chrétiennes que j'ai visité à présent ! Certaines blagues sont tellement bonnes que je me suis fait une petite place dans mon site (lesenfantsetdieu.yolasite.com), et dans la sections ''Ados'' , j'ai posté les meilleures... Je n'ai qu'un mot à vous dire, CHAPEAU !

4. Seraja 08/07/2011

cela fais riree mais il y a plein d"enseignements à tirer. Dieu vous bénisse.

5. belzoni 20/01/2010

il vous faut vraiment faire des progrès

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site